6 astuces pour mettre plus de végétal dans votre alimentation

  1. METTEZ DES LÉGUMES À TOUS LES REPAS

Autant on peut se passer de viande au cours d’un repas, autant on devrait toujours consommer des légumes. Ils apportent les éléments nutritionnels dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement : des fibres qui agissent sur la satiété et facilitent le transit intestinal, des minéraux alcalinisants indispensables à notre capital osseux, des acides gras essentiels et des polyphénols antioxydants pour contribuer à la protection de nos cellules. Et rappelez-vous que les pommes de terre, le riz, les pâtes et autres féculents ne sont pas des légumes, même s’ils sont issus du monde végétal ! Pensez également à respecter les saisons lors du choix de vos fruits et légumes.

 

  1. VIANDE : LIMITEZ LA QUANTITÉ

On consomme trop de viande alors que l’on pourrait s’en contenter lors d’un seul repas par jour et pas plus de trois fois par semaine. De même, une assiette bien équilibrée devrait être composée aux 2/3 de végétal. Un bon repère pour avoir une idée de la portion idéale de viande : compter l’équivalent d’un jeu de cartes. Pour réduire sa portion de viande, voici un truc tout simple : la cuisiner coupée en petits morceaux avec des légumes et agrémenter d’épices ou d’aromates ; sans s’en rendre compte on en mange beaucoup moins et… c’est tellement bon en curry, en tajine ou dans un plat de pâtes.

  

  1. ASSOCIEZ CÉRÉALES ET LÉGUMINEUSES

Pour satisfaire nos besoins protéiniques, il suffit d’alterner la viande (blanche plutôt que rouge) avec une alimentation végétale riche en protéines. Par exemple, une combinaison de céréales et légumineuses (tel que soja/riz, lentilles/blé…) procurera tous les acides aminés nécessaires à un bon apport protéique.

 

  1. CHANGEZ POUR DES STEAKS DE SOJA, SEITAN, TOFU…

Il existe aujourd’hui des solutions pratiques pour une cuisine végétale variée et équilibrée. Pensez aux galettes,steaks ou hachés à base de soja – si riches en protéines – ou d’autres sources végétales, comme le Seitan (protéine de blé), les galettes de quinoa… La plupart de ces produits se présentent prêts à consommer mais on peut aussi les intégrer dans des recettes, en remplacement de la viande : lasagnes au haché de soja, curry de tofu, légumes farcis, chili con tofu…

 

  1. PASSEZ AUX BOISSONS ET AUX DESSERTS VÉGÉTAUX

Soja, riz, amande, avoine permettent de diversifier son alimentation. Servis au petit déjeuner, en collation ou quand il vous plaît, ces boissons et desserts végétaux n’apportent pas de cholestérol mais, pour la plupart, des bons lipides. Et comme ils ne contiennent pas de lactose, ils sont plus digestes pour les personnes qui tolèrent mal le lait.

 

  1. UN PETIT CREUX ? MANGEZ DES FRUITS…OU DES LÉGUMES !

Pourquoi se faire du mal entre les repas à grignoter des produits trop riches en calories ? Préférez les fruits, pleins de vitamines et de fibres… mais pauvres en calories ! Il faut d’ailleurs savoir que les fruits sont plus digestes entre les repas qu’à la fin. Et pour ceux qui voudraient limiter leur consommation de sucre, ils peuvent toujours les remplacer par des légumes fruits, comme la tomate, ou encore des crudités coupées en bâtonnets (carotte ou concombre, par exemple). Mais fruits ou bien légumes, peu importe : l’essentiel est de manger équilibré.

 

6 astuces pour mettre plus de végétal dans votre alimentation

Lire aussi...

Comment réduire ma consommation de viande ?
Comment réduire ma consommation de viande ?
Démarrer le soja
Soja et sport